Skip to main content

Ethique et démocratie : des exigences pour Watermael-Boitsfort !

Les affaires « Kazakhgate » et « Publifin » ont fortement secoué notre pays. ECOLO a toujours été intransigeant sur les questions éthiques. A Watermael-Boitsfort, dès 2012, et en pleine coopération avec nos partenaires de majorité GMH et MR, des mesures ont été prises pour réduire « le train de vie » et renforcer le caractère démocratique du fonctionnement communal.

Ainsi, le bourgmestre ECOLO Olivier Deleuze a renoncé à la voiture de fonction avec chauffeur et les « frais de représentation » (frais de restaurant notamment) ont été supprimés. Les droits de l’opposition au Conseil communal ont été renforcés et le Conseil n’est plus présidé par le bourgmestre lui-même. Toutes les structures communales sont désormais ouvertes à l’opposition communale.  Par ailleurs, des procédures objectives ont été mise en place avec des jurys de sélection pour le recrutement des postes  de direction dans l’administration communale.

En matière de participation, la commune organise annuellement des réunions au cœur des quartiers et de nombreuses enquêtes publiques sont réalisées pour associer les citoyens à la vie de la commune. Concernant la communication, le  journal communal « 1170 » présente la gestion de la commune dans le parfait respect des deux langues officielles, en  évitant la personnalisation (pas de photos des élus à toutes les pages) et répartit les tribunes politiques équitablement entre tous les groupes représentés au Conseil.

La commune a également diffusé des notes d’information très complètes concernant les grands dossiers de la législature (survol aérien, réorganisation des classes vertes, église Saint-Hubert, projets de logements, etc.). Enfin, ni le bourgmestre, ni les échevins, ni le président de CPAS ne cumulent leurs fonctions communales avec un mandat parlementaire au niveau régional ou fédéral. Une exception dont on peut être fiers. Pour Watermael-Boitsfort l’enjeu est clair : une commune  irréprochable dans sa déontologie !

Le groupe ECOLO au Conseil communal