Skip to main content

Rassembler les acteurs culturels à Watermael-Boitsfort

En tant qu’Echevine de la Culture, Anne Depuydt se donne pour objectif de soutenir l’initiative des artistes et de rassembler les acteurs locaux de la Culture en vue d’ouvrir la Culture à tous. Son constat : un dynamisme remarquable sur le terrain ! Rencontre.

« La Culture à WB se développe autour des centres culturels « La Vénerie » et le « Wabo » ainsi que des réseaux des bibliothèques francophones et néerlandophones. L’essentiel des moyens communaux sont affectés à ces deux secteurs. Parallèlement, le service de la Culture soutient des initiatives pour promouvoir les artistes de la commune et encadre l’Espace mémoire qui a été créé il y a quelques années déjà et qui rassemble, collecte toute documentation liée à l’histoire de la commune et propose des initiatives en concertation avec les associations locales », explique Anne Depuydt. « L’équipe du Service de la Culture, à l’administration communale, est composée de trois personnes seulement mais quelle équipe formidable ! », se réjouit notre échevine.

Soutenir les initiatives des artistes

« Une fois par an, j’invite tous les artistes de la commune, cela fait plus de trois cents personnes ! On fait le bilan de ce qui s’est passé et on leur demande ce qu’ils ont dans leurs cartons », poursuit Anne D. « Lors de la dernière réunion, ils étaient soixante. Ils ont décidé notamment de continuer l’organisation d’une exposition en septembre. Cette année, sur le thème de la mobilité, le mouvement, … Cette exposition a été magnifique et saluée par de nombreux visiteurs.» 

Parmi les autres démarches encouragées et soutenues par le service de la Culture, citons notamment : Arcado, une vente d’œuvres d’art à petits prix à la fin de l’année, pour permettre à des artistes de se faire connaître et de vendre leurs productions ; les Sentiers Tartare, dont les prochains se dérouleront dans le quartier de l’Hospice communal (21-22 octobre) : une septantaine d’artistes exposeront chez les habitants du quartier du centre de Boitsfort ; L’Art à l’air est une exposition de sculptures dans des Jardins du Logis, relancée par Jean-Pierre Lipit en mai dernier, elle a été une belle réussite ! ; Portraits d’ici, autour du thème « Boitsfort dans sa diversité  », des jeunes, des vieux, une enseignante, une famille africaine… ont été photographiés par trois photographes boitsfortois (sélectionnés par un comité d’experts) et sont présentés sur les grilles du Skate park et de la Maison des Jeunes.

Si la commune ne peut pas investir de sommes importantes dans ces projets, elle joue un rôle majeur en mettant les artistes en réseau et en soutenant des initiatives par la mise à disposition de locaux et d’autres services. « Je suis vraiment heureuse qu’au fil des années ce réseau se solidifie ! Il y a un dynamisme remarquable sur le terrain ! Les artistes se mobilisent autour de projets collectifs, sans eux, la commune ne pourrait développer seule tant de projets ! »

Rassembler et coordonner tous les acteurs culturels de la commune

« Quand on met ensemble autour d’une table les bibliothèques, les Centres culturels mais aussi la Maison des jeunes et le service de la Culture et de la Prévention, c’est beaucoup de monde et cela peut créer une belle dynamique. Tous sont invités à participer au travail de l’analyse partagée du territoire (1) que doit réaliser La Vénerie, en tant que Centre culturel. Que fait-on ensemble ? Quelle vision culturelle pour WB ? Comment partageons-nous notre action sur le territoire ? … Je les encourage à travailler ensemble », confie l’échevine. « De plus, un plan culturel Néerlandophone a été mis sur pied il y a 3 ans, avec l’aide de la Vlaamse Gemeenschapscommissie (2), qui a permis l’engagement d’une personne à mi-temps. Ma volonté est de rassembler, que les acteurs se concertent, mènent ensemble des projets, que les actions se renforcent l’une l’autre sur le terrain. »

Le projet Karavane (3), en 2016, qui est allé à la rencontre des habitants du Logis et du Floréal va dans ce sens. « On a commencé à nouer des liens de manière modeste : les bibliothèques et ludothèques ont apporté des jeux et livres dans les jardins ; des activités de convivialité ont été menées autour de la caravane aux beaux jours … Avec ce projet Karavane, on balaye un peu tout », constate Anne Depuydt. « L’Espace mémoire est venu avec une expo sur l’histoire du quartier. Un artiste du Centre d’Expression et de Créativité a tenu une résidence dans la caravane. Il a été à la rencontre des habitants, les a écoutés sur le thème du logement. Les bibliothèques ont raconté des histoires aux enfants dans l’espace public… C’est ainsi que cette coordination culturelle se met doucement en place. »

« Il faut évidemment ajouter à cela, le travail remarquable de La Vénerie et de Wabo ainsi que des réseaux des Bibliothèques et Ludothèques francophones et néerlandophones (4) dont la commune peut s’enorgueillir, tant pour leur dynamisme que pour leur qualité et leur créativité, et dont la notoriété dépasse les frontières de la commune ! » conclut avec enthousiasme l’échevine.

L’année prochaine, Watermael-Boitsfort sera désignée « Ville des mots 2018 » par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce sera l’occasion d’inviter les habitants et les associations à venir jouer avec les mots ! Ce sont le réseau des bibliothèques et des ludothèques francophones qui porteront ce projet. Nous en parlerons dans un prochain article.

 

(1) http://www.centresculturels.cfwb.be/index.php?id=13488

(2) La Commission communautaire flamande (VGC – Vlaamse Gemeenschapscommissie) est la plaque tournante de la Communauté flamande dans la Région de Bruxelles-Capitale compétente pour les questions liées à la culture, l’enseignement, le bien-être et la santé. Voir http://be.brussels/a-propos-de-la-region/les-institutions-communautaires-a-bruxelles/vgc

(3) http://www.ecolo-wb.be/wb/karavane-au-logis-et-floreal/

(4) http://www.lavenerie.be/ et http://www.biblioludowb.be/blog/