Skip to main content

Survol aérien : vigilance

A partir de février 2014, les habitants de Watermael-Boitsfort ont subi les conséquences du plan de survol aérien, dit « Plan Wathelet ». Heureusement, la Justice a imposé un retour en arrière suite à l’action introduite par la Région bruxelloise à l’initiative d’Evelyne Huytebroeck, alors ministre ECOLO de l’Environnement, et soutenue par plusieurs communes, dont Watermael-Boitsfort, et par les comités d’habitants.

La situation s’est donc améliorée, mais tout n’est pas rose pour autant. Watermael-Boitsfort subit ainsi toujours les nuisances sonores lors des décollages (les gros porteurs qui prennent le « virage à gauche » un peu trop largement) et lors des atterrissages (certains avions effectuent une boucle au-dessus de Bruxelles avant d’atterrir sur la piste 01). Enfin, les habitants du Coin du Balai subissent particulièrement fort les atterrissages sur la piste 01, par vent de Nord à Est.

Toutes ces nuisances au-dessus d’une région densément peuplée doivent cesser ! Le Gouvernement fédéral  doit adopter un plan durable de survol aérien, comme il s’y est engagé. En octobre dernier, l’association « Pas Question » a présenté une proposition permettant de diminuer de 72% le nombre de personnes survolées. Cette proposition a reçu le soutien unanime de notre conseil communal. Nous sommes particulièrement fiers de cette belle unanimité.

Plus récemment, la Commune a décidé de se joindre officiellement aux actions en Justice introduites par la Région bruxelloise visant les infractions entre 6h et 7h du matin, les infractions sur la route du Canal et le survol de l’Est de la Capitale. Nous espérons que ces actions, si elles aboutissent, forceront le Gouvernement fédéral à enfin agir.

Dans l’immédiat, bonne rentrée à tous ! Nous espérons vous rencontrer lors de la Journée sans voitures (18/09), au Bal populaire (24/09) ou aux autres évènements annoncés dans ce numéro du Journal communal.

Le groupe ECOLO au Conseil communal