BUS 42 : une opportunité d’ augmenter l’offre de transport en commun dans le quartier de la Futaie

La crise sanitaire actuelle est préoccupante mais elle n’empêche pas notre bourgmestre et nos échevin.e.s de continuer d’avancer sur l’ensemble des autres dossiers.

Augmenter l’offre de transport en commun, au travers de l’accompagnement du développement du RER et du plan BUS de la STIB (lignes 42 et 72), fait partie des priorités d’Ecolo en matière de mobilité. Nous souhaitons offrir une solution de mobilité aux personnes qui n’ont pas d’autres alternatives comme les personnes à faibles revenus, qui n’ont pas les moyens financiers leur permettant de disposer d’un véhicule individuel, les personnes qui ne sont pas en mesure d’utiliser d’autres modes de transport en raison d’incapacités sur le plan physique ou mental (personnes handicapées, personnes âgées, femmes enceintes…) et aussi les enfants et adolescents.

 

Environnement et santé 

Sur le plan environnemental, le développement des transports en commun permet de limiter les émissions de particules nocives en diminuant l’utilisation des véhicules individuels qui en sont une source très importante. Au-delà de l’aspect strictement environnemental, c’est aussi une question de santé !

Offrir des solutions alternatives en matière de mobilité est donc une priorité absolue même si elle doit modifier le nombre d’emplacements de stationnement. Augmenter l’offre de transport en commun, c’est aussi, par effet de ricochet, permettre aux personnes ayant besoin de leur véhicule au quotidien, en raison de leur composition familiale ou de leurs activités, de bénéficier de meilleures conditions de stationnement !

Prolongement de la ligne de bus 42

Pendant la campagne, nous avions promis d’étudier la question du prolongement de la ligne de bus 42 plus en profondeur via une étude de mobilité. Celle-ci a été réalisée au sein d’une cellule regroupant la Commune, la Région et un expert en mobilité. L’étude a mis en évidence 3 possibilités :

  • Un itinéraire via la chaussée de Boitsfort, l’avenue des Coccinelles et la chaussée de La Hulpe, avec mise à sens unique de l’avenue des Coccinelles pour permettre le passage du bus dans les deux sens,
  • Un autre itinéraire qui implique le passage du bus dans un sens ou dans les deux sens par l’avenue du Pérou située hors du territoire de notre commune,
  • La dernière qui fait arrêter le bus à la gare de Boondael et ne desservirait donc plus la commune.

La Commune a porté son choix, en concertation avec le gouvernement bruxellois, sur la première possibilité afin d’offrir au quartier de la Futaie une desserte de transports publics de proximité, en particulier pour les personnes les moins mobiles qui habitent le quartier et qui se rendent à l’école La Futaie.

Il faut souligner l’avantage de la ligne du bus 42 d’offrir une liaison directe entre le quartier « La Futaie » et différents points d’intérêt : la gare de Boitsfort, la gare de Boondael, l’ULB, le cimetière d’Ixelles, le nouvel hôpital Chirec à Auderghem ou encore l’hôpital Saint-Luc à Woluwe.

Au stade actuel des choses, Olivier Deleuze et notre échevine de la Mobilité, Marie-Noëlle Stassart, ont eu plusieurs rencontres avec le Collectif Bus 42 qui a souhaité donner son avis sur les deux autres volets de l’étude qui concernent les schémas de circulation dans le quartier et l’aménagement de l’avenue des Coccinelles.

 

Vers un quartier apaisé

Plusieurs possibilités ont été mises sur la table. Ont également été abordées et partagées avec le Collectif : l’importance de réduite la vitesse dans l